...Nous connaître...
...Cotisations...

Pour.l’année.scolaire :

.20 €
---

Bulletin.d'adhésion

à.télécharger:

 

( Ouvrir avec Acrobat Reader

ou Foxit Reader )

...Visites...

   visiteurs

   visiteur en ligne

contacter le webmaster
.............Editorial.............

 

     Aujourd’hui, jeudi 8 juin 2017, notre Autonome Universitaire est heureuse de vous annoncer la fin d’un calvaire terrible pour un de nos adhérents.

     La Cour d’Appel d’Agen vient de communiquer son jugement dans une affaire qui a duré près de six ans. Un directeur d’école du département avait été accusé d’attouchements sexuels sur des mineures. Etant leur professeur, il avait, facteur aggravant, autorité sur elles.

     Il a été relaxé de toutes ces accusations et les familles qui s’étaient portées parties civiles ont été en conséquence déboutées de leurs demandes qui se chiffraient à plusieurs milliers d’euros.

     Les responsables de l’Autonome Universitaire se félicitent de cette décision : l’accusation portait essentiellement sur des témoignages d’enfants de moins de dix ans dont on avait volontairement ou non sollicité les propos.

     L’accusation publique avait vu dans ces témoignages un faisceau d’indices concordants d’une conduite anormale de notre collègue et avait par conséquent souhaité établir une protection morale et physique des enfants en réclamant une condamnation claire et un emprisonnement de l’enseignant. Le procureur de la République n’avait-il pas clamé qu’il fallait se méfier de cet individu trop intelligent ?

     L’exposé de la défense avait mis en pièces toutes ces prétendues atteintes et montré les manigances qui avaient eu lieu dans l’ombre, que ce soit de la part des enfants ou que ce soit celles de certains parents. Certes, le professeur des écoles avait commis quelques erreurs d’appréciation dans la proximité bienveillante qu’il entretenait par affection et sans doute dans la franchise de ses réponses aux questions et aux comportements de certains enfants. Mais cela n’en faisait pas un pédophile pour autant.

     Dans son obstination à condamner ce professeur, le Procureur avait fait appel du jugement de relaxe prononcé en première instance. Les parties civiles qui n’avaient pas dit grand-chose lui avaient emboité le pas. C’est pourquoi la Cour d’Appel d’Agen était amenée à son tour à se prononcer sur la culpabilité de notre collègue. La Cour d’Appel a confirmé la position du Tribunal Correctionnel : c’est la relaxe et donc la fin des ennuis et des tracas pour le professeur qui pourra reprendre sa carrière d’enseignant la tête haute.

     Il y a donc des fois où les histoires dramatiques se terminent bien, où la justice reconnaît l’innocence de quelqu’un après avoir fouillé au-delà de ce que l’on peut imaginer toutes les raisons d’en faire un coupable. C’est notre honneur d’avoir participé à l’établissement de la vérité dans cette affaire, d’avoir soutenu notre collègue innocent, sans jamais perdre de vue l’absolue nécessité d’une protection efficace des enfants par une institution judiciaire exemplaire, complète dans ses procédures de recherche d’éventuels manquements à leur égard.

Joël Josnin

 

 


...Nous contacter...

.

Par téléphone :

05 53 66 00 07

06 68 83 12 57

 

Messagerie.électronique :

autonome47@wanadoo.fr

.

Adresse:

50, Boulevard Carnot
( 5ème étage )
47000 AGEN

Ouverture des.bureaux :

Permanence.le

mercredi.après-midi

.

Réception.et.rencontre

des.adhérents

sur.rendez-vous.

L'Autonome Universitaire du Lot-et-Garonne
.
 
protège
ses adhérents contre les risques professionnels dans les établissements de l’enseignement public et les œuvres laïques .

 

défend

leur honneur et leurs intérêts.

.
accompagne

ses adhérents dans la difficulté.

 

 

Association sans but lucratif conforme à la loi 1901, déclarée à la Préfecture du Lot & Garonne sous le n° w471000390.

 
Elle s’adresse principalement aux personnels de l’Etat et au personnel des collectivités territoriales de toutes catégories, exerçant dans l’académie de Bordeaux ainsi que dans départements proches.

Elle est fédérée à l’Union des Autonomes, Maison de l’Enseignement, 77000 La Rochette

^ Haut ^